Page en cours de chargement

* *

Texte à méditer :  Se croire un personnage est fort commun en France   Jean De La Fontaine

* *
Spécial !

MUSIQUES     → à part

SVP, répondez à notre sondage.
Le vote, tel qu'il nous est proposé, vous convient-il?

Toute suggestion pour améliorer les techniques de consultation démocratiques sera bienvenue ici.
Qu'on se le dise ! smile

ici >> toute l'actu en 1 click !

outils



Présentation
Catalogages indélicats Top 10 présentation / Forum science et conscience solutions écologiques
Actualité
Actualité temps-réel Appel à conscience précédent à l'expérience grecque
  • • 
reBof social/travail social/travail - enfants SDF
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
2670 Abonnés
Webmaster - Infos
Ecrire à zelezar  Webmaster
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

forum.gifForum - campagne_présidentielle - Sujet n°15


Sujet n°15 Boycott du vote actuel
    par Boy_y_Kot - visiteur
le 19/04/2007 @ 11:21
Boy_y_Kot

Entre la dictature "classique" et la "dictature douce" , il faudrait choisir ?
 Il est des conjonctures où le courage et le devoir sont de boycotter une masquarade de messe démocratique.
 C'est pour défendre la Démocratie, et c'est parce que je crois sincèrement à la pertinence du pouvoir du Peuple par le Peuple et pour le Peuple ... que je n'irai pas voter !
 Défaitisme ?   - Au contraire ! Un espoir bien plus grand, d'une autre nature ...
Tout le contraire de l'indécision !
 On nous agite à mi-mot le spectre d'un risque de dérive dictatoriale ... façon d'ancrer plus sûrement la marche inconsciente vers l'addiction à une "dictature douce" (où les esclaves demandent eux-mêmes leurs chaînes ...) ... qui sera encore plus grave à l'échelle de l'Evolution ...
  D'accord, on préférera toujours éviter les ennuis immédiats ... Mais un peuple démocrate n'a pas à craindre le risque d'une erreur de casting pour le choix de ses représentants. Au conntraire, ce serait l'occasion de prouver que la vraie victoire d'une démocratie serait de savoir corriger le tir dans un pareil cas ... et sortir renforcée.
  Exigeons plutôt, sans arrêt, l'argumentation (adulte, honnête, respectueuse) et le dialogue permanents

Poster une réponse




Réponse n°1 par Parano - rank ( 1 message )
le 21/04/2007 @ 11:13
Parano
 Sommes-nous sûrs, en France, d'être à l'abri de toute fraude électorale ...
 Pour qu'une fraude à grande échelle ne soit pas trop risquée pour les fraudeurs, il faudrait que l'écart de votes qu'ils introduisent reste plausible :
ils devraient donc suivre de très près les mouvements des électeurs ...
 Au cas où,  donc, pour les contrarier,  une parade serait de voter le plus tard possible ...mad
Ecrire à Parano Poster une réponse

Haut

Réponse n°2 par popeye - rank ( 3 messages )
le 27/04/2007 @ 12:21
popeye

 laxisme intellectuel ou boniments machiavéliques ?

 Et la campagne présidentielle continue ... avec toujours les mêmes ficelles !cry

 Si les Français ne veulent pas envisager la nécessité de repenser les structures même du Contrat Social, pourquoi les candidats se priveraient-ils de discours convenus qui servent leurs ambitions ?

 L'intouchable conception du vote actuel (trop systématiquement pris pour la définition-même de la Démocratie) ne peut qu'engendrer les jeux politiciens et l'illusion du soi-disant "vote utile".

 On arrivera forcément à un(e) candidat(e),  devenu l'Elu(e), qui dira, pour défendre n'importe laquelle de ses opinions ou visées :
    les Français m'ont élu(e) parce que j'ai avancé cette idée ....
  en oubliant (de bonne foi ou pas) que même si ce n'était que le programme électoral qui était préféré à un un autre, 
et, même si une majorité de Français préfèrait, dans son ensemble, un "programme" à un autre,
... cela ne prouverait en aucune manière que des options de ce "programme" ne puissent pas pourtant être détestées par la même majorité des votants !

 Si certains tabous empêchent de distinguer la part des calculs électoraux (d'en Haut comme d'en Bas) qui mène au résultat d'un "choix" réduit et obligé ... la faute en est autant au Peuple qu'aux candidats ... qui refusent, les uns par démission personnelle, les autres par ambition personnelle,  de doter le Pays d'un moyen de mesurer officiellement et démocratiquement l'acceptation ou le rejet de chacune des composantes des "programmes" électoraux.

 D'accord pour l'argument de la cohérence nécessaire pour l'ensemble des composantes du "programme" ...
( quoique les informaticiens vous diront que si l'idée de librairies logicielles a longtemps été une arlésienne ... des phénomène comme Linux ou Java prouvent que cet argument a des limites ...)
    Mais, si les animaux ont un penchant primaire et naturel à se rallier au mâle dominant, ou bien à se blottir autour de la mère poule,
il n'est pas interdit de penser que l'idée de démocratie puisse permettre une approche structurelle plus évoluée  !
  Aura-t-on encore longtemps des génies capables - de synthétiser -sans prétention- les aspirations de millions d'individus ?

 - d'établir, en comités resserrés, la voie optimun tenant compte des réalités vécues par chacun et chacune
- de s'en remettre à leurs propres neurones personnels super gonflés, et à leur activisme-,  pour suppléer à l'oeuvre naturelle de l'Evolution
et de la Vie ( dont la diversification est si insondable) ...





homme libre, toujours tu chériras l'amer !

Ecrire à popeye Poster une réponse

Haut

Réponse n°3 par Candide - rank ( 1 message )
le 03/05/2007 @ 09:23
Candide
 Tout le monde est d'accord ! alors, que demande le Peuple ?

Pour résumer le show Sarko-Ségo d'hier soir (2 mai),  on voit bien que les deux s'harmonisent parfaitement :
 les policiers seront incités à faire des heures supplémentaires pour raccompagner galamment leurs collègues féminines chez elles lorsqu'elle cesseront leur journée de travail !
( pour peu qu'il se trouve des policières raccompagnatrices ... ce sera un processus "gagnant-gagnant" sans fin qui relancera l'Economie française par l'augmentation du pouvoir d'achat des individus actifs ! ...)
   Que n'y avait-on pensé avant ?
  ( Que  vous votiez pour l'une ou pour l'autre, soyez rassurés,  le principe va se généraliser :  les conseilleurs et les donneurs de leçons seront incités à faire des heures supplémentaires pour obliger tous ces fainéants qui ont amassé des diplômes ou des compétences devenues inutiles, ... - à accepter un travail alimentaire  ... - ou à devenir, à leur tour, conseilleurs et donneurs de leçons ! ...)


" ... et les malheurs particuliers font le bien général; de sorte que plus il y a de malheurs particuliers, et plus tout est bien"

Ecrire à Candide Poster une réponse

Haut

Réponse n°4 par don_quichotte - rank ( 8 messages )
le 03/05/2007 @ 15:10
don_quichotte
gare au viol des abstentions !
(c'est un préjudice moral qui pourrait bien laisser des marques de honte à tout contrevenant)

Certains risquent d'être tentés d'interpréter à leur avantage le pourcentage des abstentions, non votes ou votes nuls ...
cela relèverait de la même absence de probité que celle que s'autoriseraient ceux qui voudraient prétendre que seules les propositions soumises au vote puissent être honnêtes, constructives et citoyennes ...

Celles et ceux qui tomberaient alors dans le panneau de cette récupération malhonnête des chiffres confondus de la non-expression, du refus ou du boycott ...
se rendraient aussi complices de l'injustice imposée aux citoyens qui n'ont pas actuellement de moyens officiels leur permettant de nuancer leurs optiques ou aspirations légitimes .

à bon entendeur, salut !

(c'est pour montrer la possibilité de défier la fatalité du vote actuel que les mécanismes du "vote à eau" ont été suggérés :
en ce qui concerne le point évoqué ici, rappelons que le devoir bien compris de tout Responsable politique serait de se doter de moyen légitimes, et officiellement ouverts, pour mesurer toute intention citoyenne qu'il prétend interpréter ... )




« La difficulté de réussir ne fait qu’ajouter à la nécessité d’entreprendre ». Beaumarchais

Site web don_quichotte Ecrire à don_quichotte Poster une réponse

Haut

Réponse n°5 par HyppoCrieZy - rank ( 1 message )
le 16/03/2008 @ 21:25
HyppoCrieZy
Qui est irresponsable, quand il n'y a "pas assez de gens qui votent" ?

entendu aujourd'hui, dimanche 16 mars 2008, au vu des résultats des élections municipales :
"Il n'y a pas assez de gens qui votent. Les gens sont irresponsable"

!!!
Si c'est tout ce que trouvent à dire les "responsables" qui prétendent nous représenter ... cela pose un très sérieux problème !!!

Comment PEUT-on, essayer d'amener ces donneurs de leçons à se remettre eux-mêmes en question, autrement qu'en boycottant une technique de consultation électorale qui ne permet pas (ou qui ne permet plus ?) , "aux gens", d'avoir le sentiment de voir reconnue leur "volonté générale" !!
( par ailleurs, sur quels résultats tangibles ces donneurs de leçons prétendent-ils s'appuyer aujourd'hui pour contester la légitimité du fort mécontentement que voudrait par exemple manifester un nombre croissant d'exclus injustement ignorés et oubiés - genre chômeurs, précaires, parents ou amis ou voisins de chômeurs, précaires, personnes âgées ... qui ont largement expérimenté les promesses électorales de tous les bords politiques ... et qui pouraient longuement justifier leur sentiment de n'être jamais ni entendus, ni compris ... )

François de Closets a écrit tout un ouvrage sur "Le divorce français" : serait-ce à sens unique ? (Une élite auto-déclarée demandant à tout un peuple de se réconcilier avec Elle, parce que la co-habitation serait inévitable ? ...
Quelle singulière interprétation de l'idéal démocratique !!! )

Si une majorité des Français juge pertinent de boycotter un vote, et si la classe politique estime que cela prouve que cette majorité est irresponsable ...
il me parait logique de constater au moins une chose :
celles et ceux qui prétendent tirer leur légitimité et leur autorité de la technique actuelle du "vote" se contredisent scandaleusement en méprisant un choix majoritaire !

Pour être honnête, ne faudrait-il pas réfléchir sérieusement et profondément à la question de l'adaptation (pour notre "monde moderne") des techniques de consultation du peuple ?

( voir "vote à eau" !)

Ecrire à HyppoCrieZy Poster une réponse

Haut

Réponse n°6 par candide - rank ( 10 messages )
le 28/05/2009 @ 10:23
candide
"Il y a un clivage entre les peuples et les gouvernements."
Pour savoir de qui est cette citation,
 voir  ce site Web

  ... mais existe-t-il un(e) candidat(e) honnête aujourd'hui ??
Ecrire à candide Poster une réponse

Haut

Réponse n°7 par candide - visiteur
le 10/07/2009 @ 20:17
candide
'Ô bon électeur, inexprimable imbécile, ...'
Ami(e) internaute, si tu n'as pas déjà lu ce qui suit, essaye de deviner qui l'a écrit, et quand ....

Dixit...
....
À quel sentiment baroque, à quelle mystérieuse suggestion peut bien obéir ce bipède pensant, doué d'une volonté, à ce qu'on prétend, et qui s'en va, fier de son droit, assuré qu'il accomplit un devoir, déposer dans une boîte électorale quelconque un quelconque bulletin, peu importe le nom qu'il ait écrit dessus ?... Qu'est-ce qu'il doit bien se dire, en dedans de soi, qui justifie ou seulement qui explique cet acte extravagant ?
...
Voilà pourtant de longs siècles que le monde dure, que les sociétés se déroulent et se succèdent, pareilles les unes aux autres, qu'un fait unique domine toutes les histoires : la protection aux grands, l'écrasement aux petits. Il ne peut arriver à comprendre qu'il n'a qu'une raison d'être historique, c'est de payer pour un tas de choses dont il ne jouira jamais, et de mourir pour des combinaisons politiques qui ne le regardent point.
....
Ô bon électeur, inexprimable imbécile, pauvre hère, si, au lieu de te laisser prendre aux rengaines absurdes que te débitent chaque matin, pour un sou, les journaux grands ou petits, bleus ou noirs, blancs ou rouges, et qui sont payés pour avoir ta peau ; si, au lieu de croire aux chimériques flatteries dont on caresse ta vanité, dont on entoure ta lamentable souveraineté en guenilles, si, au lieu de t'arrêter, éternel badaud, devant les lourdes duperies des programmes ; si tu lisais parfois, au coin du feu, ..... Peut-être aussi, après les avoir lus, serais-tu moins empressé à revêtir ton air grave et ta belle redingote, à courir ensuite vers les urnes homicides où, quelque nom que tu mettes, tu mets d'avance le nom de ton plus mortel ennemi. Ils te diraient, en connaisseurs d'humanité, que la politique est un abominable mensonge, que tout y est à l'envers du bon sens, de la justice et du droit, et que tu n'as rien à y voir, toi dont le compte est réglé au grand livre des destinées humaines.
...
Rêve après cela, si tu veux, des paradis de lumières et de parfums, des fraternités impossibles, des bonheurs irréels. C'est bon de rêver, et cela calme la souffrance. Mais ne mêle jamais l'homme à ton rêve, car là où est l'homme, là est la douleur, la haine et le meurtre. Surtout, souviens-toi que l'homme qui sollicite tes suffrages est, de ce fait, un malhonnête homme, parce qu'en échange de la situation et de la fortune où tu le pousses, il te promet un tas de choses merveilleuses qu'il ne te donnera pas et qu'il n'est pas d'ailleurs, en son pouvoir de te donner. L'homme que tu élèves ne représente ni ta misère, ni tes aspirations, ni rien de toi ; il ne représente que ses propres passions et ses propres intérêts, lesquels sont contraires aux tiens. Pour te réconforter et ranimer des espérances qui seraient vite déçues, ne va pas t'imaginer que le spectacle navrant auquel tu assistes aujourd'hui est particulier à une époque ou à un régime, et que cela passera. Toutes les époques se valent, et aussi tous les régimes, c'est-à-dire qu'ils ne valent rien. Donc, rentre chez toi, bonhomme, et fais la grève du suffrage universel.
....
Tu n'as rien à y perdre, je t'en réponds ; et cela pourra t'amuser quelque temps. Sur le seuil de ta porte, fermée aux quémandeurs d'aumônes politiques, tu regarderas défiler la bagarre, en fumant silencieusement ta pipe.
Et s'il existe, en un endroit ignoré, un honnête homme capable de te gouverner et de t'aimer, ne le regrette pas. Il serait trop jaloux de sa dignité pour se mêler à la lutte fangeuse des partis, trop fier pour tenir de toi un mandat que tu n'accordes jamais qu'à l'audace cynique, à l'insulte et au mensonge.
Je te l'ai dit, bonhomme, rentre chez toi et fais la grève.

__________

______

Remarque perso. :

d'abord, un petit rappel du dictionnaire :

  • grève = N.F. Cessation de travail concerté pour la défense d'intérêts communs à un groupe professionnel, à des salariés . ...

  • boycott ( ou boycottage) = ... par ext. Refus collectif de participer
    à ( une manifestation, un événement publics)

Je tiens à rappeler la remarque ( toujours sans aucune
réponse argumentée aujourrd'hui) de 'Popeye':

... Mais, si les animaux ont un penchant primaire et naturel à se rallier au mâle dominant, ou bien à se blottir autour de
la mère poule, il n'est pas interdit de penser que l'idée de démocratie puisse permettre une approche structurelle plus
évoluée !
Aura-t-on encore longtemps des génies capables - de synthétiser -sans prétention- les aspirations de millions d'individus ?
....

Le boycott me paraît plus positif, plus construit dans la durée que la simple 'grève'.
Quand l'auteur du pamphlet ci-dessus écrit :

Ah ! oui, les autres ! Les sérieux, les austères, les peuple souverain, ceux-là qui sentent une ivresse les gagner lorsqu'ils se regardent et se disent : « Je suis électeur ! Rien ne se fait que par moi. Je suis la base de la société moderne ...

on n'imagine pas, derrière le sarcasme, une espérance, une volonté de prendre part à une co-responsabilité mature dans des choix que l'on refuse d'attribuer à un destin fataliste !

Boycotter le refus d'améliorer une technique de consultation du peuple ne relève certainement pas d'une idéologie anarchiste !

Ce n'est pas se contenter de refuser le vote sans se soucier de le remplacer. Cela laisse entendre qu'on veut tout de même s'engager, mais autrement, et plus directement, dans les choses publiques.

Certaines non-réactions en retour des réflexions du "vote à eau", se sont contentées de laisser entendre vaguement qu'elles n'y voyaient qu'une prétention vaine à trouver une solution techniciste miracle universelle ... On apprécie la profondeur de cette non-réflexion et de cette non-argumentation !
... La solution en vigueur aujourd'hui, de la méthode de scrutin qui nous est imposée, aurait-elle moins cette prétention de technique miracle universelle ? ...

( au passage, on rencontre aussi encore trop souvent, et même en haut lieu, certains contresens sur la véritable dimension de la technique :

"...
La technique est consubstantielle à l’humanité depuis ses origines.
Elle est aussi bien matérielle et intellectuelle, faite d’outils, de machines, de systèmes et de formes d’organisation, gestuelle et mentale. C’est l’apport de l’homme au monde, c’est l’« artificiel ».
Produite par l’humain, elle produit l’humain. Dès ses origines, dans la préhistoire, elle inclut une dimension sociale (cf ethnologie, A.Leroi-Gourhan, etc.). Plus une technique constituée se développe, plus elle intègre la société.

Sous diverses formes, la technique existe depuis 2 à 3 millions d’années, la science physique depuis 2 à 3 siècles.


…. à lire absolument :

Choix et démocratie techniques
, par
Yves-Claude Lequin
(12 décembre 2008 )

sur : http://fm-sciences.org/spip.php?article342

( dont un chapitre : “ Démocratiser la technique,
introduire la technique dans le débat démocratique
” )

Mais surtout, une telle non réponse, est avant tout hors sujet ! puisque le propos des réflexions du "vote à eau" n'était pas de proposer une solution, mais de suggérer qu'il est possible d'imaginer, ensemble, des adaptations et des évolutions possibles à partir des "solutions" actuellement adoptées, mais dont personne ne peut plus se contenter !

Comment un pape peut-il imaginer d'appeler à la mise en place d'une "Autorité politique mondiale", quand personne ne veut réfléchir à la question préalable d'établir une "constituante" respectant l'idéal démocratique ?



Poster une réponse

Haut

Réponse n°8 par CheLaimeUnPeuGauche - visiteur
le 18/03/2010 @ 10:32
CheLaimeUnPeuGauche
la vanité du "grand chelem" est une faute politique ... et même politicienne !
- si cette "victoire" absolue, voulue par la socialiste Martine Aubry n'est pas obtenue, elle permettra à l'UMP de transformer le moindre fléchissement du blâme populaire en signe de reconquête ... mad
- sinon, et c'est peut-être pire, ce sera un double détournement du résultat des urnes de ce mars 2010 :
    * d'abord, ce "grand chelem" sera attribué implicitement au parti socialiste,eek alors qu'il ne peut que concerner une alliance (un compromis établi en hâte entre les deux tours de scrutin) entre différents partis politiques ...
    * mais, (surtout !) parce que le taux d'abstention au premier tour a déjà définitivement invalidé l'idée même de "grand chelem" : à moins qu'on n'accepte de considérer que ce sont les abstentionnistes qui ont "gagné" ce "grand chelem" !
Ainsi, dans tous les cas de figure envisageables, ce "grand chelem" finira un jour ou l'autre par apparaître aux yeux des Français comme une manipulation rhétorique de plus, de la part de ces rois du manège politicien qui les irritent tant !
 Comment oser parler de "Victoire" dans une soit-disant "démocratie" dont les rois veulent ignorer une majorité absolue ? ( plus de la moitié des électeurs sont non-votants ! - pour ceux qui tiennent à réduire la démocratie au vote : se pencher un peu sur les ouvrages savants qui démontrent l'existence de paradoxes sidérants - notamment lorsque la participation au vote est inférieure à 50 % ....  )

      (voir, dans "Votes et paradoxes", par Olivier HUDRY : http://msh.revues.org/docannexe1779.html page 14 (fin du §4.2):
      Dixit...
      ... À l’issue du second tour, nos deux pêcheurs ont donc la satisfaction de constater que leur abstention, non seulement leur a permis de passer une belle journée à la campagne,
      mais surtout a contribué à faire élire un candidat (y) qui a davantage leur préférence que celui qui aurait été élu s’ils avaient voté (z). ....

______
pour illustration de ce propos, dans la presse professionnelle,
voir : http://www.tdg.ch/actu/monde/grand-chelem-annonce-martine-aubry-2010-03-09

Dixit...
...
Aujourd’hui, en France, 67% des personnes interrogées répondent: «Je n’ai confiance ni dans la droite ni dans la gauche pour gouverner le pays.»
...
Si la droite emporte une ou deux régions, elle criera victoire.
...
Mais il n’est pas dit que le vainqueur des régionales sera celui de la présidentielle! Dans ce système baroque que connaît la France – à la fois système parlementaire et système présidentiel – la personnalité des candidats à l’élection suprême compte beaucoup.
...



Poster une réponse

Haut

Préférences

 Nombre de membres 146 membres


Utilisateurs en ligne

( personne )
découverte
stats
Qui visite OKIDOR ?
: voir FAQ
à part: GeoCHAT anonyme entre visiteurs

«lutte fangeuse»:

«immense latrine»
&«inébranlables optimistes»


«peupler les loisirs» :
Recherche




Sondage
aimez-vous voter ?
 
c'est ma passion !
il le faut bien
faut voir ...
bof !
j'en ai rien à faire !
Résultats
Calendrier

Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

jeux de gam1
^ Haut ^

à voir ...




 
...notes ...wink wink "Il faut se méfier de l'eau qui dort !"
prête-moi ta plume ...
 ... et parlons d''OSONS
Horloge
dogmazic.net intellectual property donor
logo ritournelles recursives by gt6oqp > lyrics= www.ipernity.com/doc/moi-jeu/3500575#

musique à part

Annuaire RSS


 GuppY - http://www.freeguppy.org/    Site créé avec GuppY v4.5.17 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL   GuppY - http://www.freeguppy.org/